HOMMAGE À MARCEL

et aux paysans oubliés du Livradois-Forez.

 

Je suis toujours très émue par ces traces d’une autre époque que l’on trouve sur du linge « intime » comme les draps et les chemises sortis de l'oubli des demeures de ces paysans. Ils nous racontent notre histoire, l’histoire d’une période où la réparation était une nécessité, où le rapetassage était inévitable.

Ces matières imprégnées qui témoignent, nous montrent qui ils étaient, comment ils vivaient.

Les vêtements de Marcel ont repris vie, sont devenus territoire, comme un lieu de mémoire.